Diagnostic ACAL en ligne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commissions internet

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

5-Éducation et Formation

Cette commission investit les politiques d'éducation, de formation professionnelle initiale et continue mais aussi d'insertion professionnelle. Elle s’intéresse à l’ensemble des filières de formation, aux questions d’illettrisme et d’apprentissage ; elle porte un regard sur les besoins en compétences des entreprises, les mutations du territoire et les défis futurs…

TRAVAUX EN COURS :

La commission s’est autosaisie du sujet des impacts de la réforme de la formation professionnelle suite à la publication de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Désireuse de se positionner sur un sujet d’actualité, porteur de changements profonds en termes de gouvernance et de financements notamment, elle prévoit de rendre son avis au printemps 2015. Compte personnel de formation, périodes de professionnalisation, conseil en évolution professionnelle, Cnefop, Copanef… les champs d’investigation ne manquent pas. Ses préconisations seront prioritairement destinées à la Région qui se voit transférer de nouvelles compétences et confortée dans son rôle de pilote, et plus largement à l’ensemble des acteurs de l’écosystème « orientation, formation, emploi ». Le vote de l'avis est prévu le 27 novembre 2015.

Président de la commission

Portrait de libertp
Mme Pascale LIBERT

Derniers travaux

Le Président du Conseil Régional d’Alsace a saisi le CESER en novembre 2012 afin d’apporter des pistes de réflexion en vue d’améliorer les réponses territoriales aux problématiques d'emploi, d'insertion et de formation :

Le CESER préconise en premier lieu de structurer et de simplifier l'organisation régionale et territoriale afin de gagner en efficacité : il suggère que le CCREFP devienne l’instance unique de concertation et de décision à l’échelle régionale et que les 9 zones d’emploi alsaciennes se dotent d’une instance ayant force de propositions et d’actions issue des actuels SPEL. Les liens entre les deux niveaux devant être permanents, le CCREFP et les 9 instances territoriales devraient s'informer régulièrement des orientations retenues.

Le CESER pointe également les domaines prioritaires sur lesquels la Région Alsace et ses partenaires doivent concentrer leurs efforts, à savoir : le rapprochement des politiques du développement économique et de l’emploi ; le renforcement des démarches de GPECT ; l’intensification des collaborations avec les régions frontalières ; l’insertion sociale et professionnelle des publics les plus fragilisés (avis adopté le 24 juin 2013).

Par cet avis, le CESER-Alsace fournit des pistes d’évolution pour améliorer l’acquisition des langues étrangères en Alsace.

Le niveau en langues, en allemand et en anglais principalement, des jeunes à la fin de leur scolarité ou des adultes déjà en fonction ou à la recherche d’un emploi, est insuffisant, du moins ne correspond-il pas suffisamment aux besoins des entreprises basées en Alsace ou situées outre-Rhin. Si les efforts pour tendre vers une meilleure maîtrise des langues sont principalement du ressort de l’Education nationale, les acteurs de la formation continue ont également un rôle à jouer, la responsabilité devant être collective.

Pour le CESER-Alsace, le premier objectif à se fixer est de permettre aux jeunes d’arriver en fin de scolarité avec les pré-requis suffisants. Les pistes suggérées pour s’en rapprocher portent sur les ressources humaines (à adapter), la pédagogie (à améliorer), la filière bilingue (à développer et optimiser) la diversité linguistique (à encourager).Les langues pouvant être un atout pour l’emploi, les socioprofessionnels encouragent la formation linguistique tout au long de la vie. Enfin, pour optimiser le dialogue entre  le milieu éducatif et le monde du travail, le CESER-Alsace propose que le CAEN (Conseil Académique de l’Education Nationale) et le CCREFP (Comité de Coordination Régional de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) se saisissent régulièrement de la question du multilinguisme dans un contexte de proximité avec l’Allemagne.

Cet avis fait suite à une saisine du Président du Conseil Régional d’Alsace du 15 septembre 2011. Séance plénière du 3 septembre 2012 à l’UGA (Union des Groupements Artisanaux).

Le CESER-Alsace a remis un avis sur le projet de Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles, document signé par l'Etat, l'Académie et la Région Alsace le 24 juin 2011.

Les priorités socioprofessionnelles sont au nombre de trois : 

- s'imposer une démarche prospective

- repenser l'orientation et l'accompagnement

- qualifier et développer les compétences

Le CÉSER-Alsace a remis un avis sur la mise en place d'un service public régional de l'orientation tout au long de la vie. Les dix propositions formulées par les socioprofessionnels se déclinent autour de deux axes d'action : structurer la gouvernance du service public de l'orientation en Alsace et optimiser la qualité du service rendu aux usagers.

Depuis novembre 2007, le Conseil économique et social d’Alsace contribue à l’élaboration d’un Plan régional de développement de la formation professionnelle (PRDFP) qui succède au Schéma régional de l’éducation et de la formation (SREF) adopté en 2004

Membres

 

 

logo footer

© CESER Alsace - Janvier 2013 - Tous droits réservés. 03 88 15 68 00 - ceser@region-alsace.eu