Diagnostic ACAL en ligne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commissions internet

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

4-Environnement

La 4ème commission « Environnement » s'intéresse à la préservation de la  biodiversité et des ressources naturelles. Elle a également en charge les questions liées au réchauffement climatique, à la maîtrise des énergies et à la gestion des déchets.

TRAVAUX RECENTS :

Après avoir abordé les énergies et la biodiversité dans ses deux derniers avis, la 4ème commission « Environnement » s’est auto-saisie sur le thème plus global de la transition écologique en Alsace.

Cette transition écologique va au-delà de l’objectif de transition énergétique. Elle vise à établir un nouveau modèle économique et social qui permette de satisfaire de manière durable, équitable et sûre - tant pour les hommes que pour leur environnement - les besoins en énergie des citoyens et de l’économie dans une société sobre en ressources naturelles, en énergie et en carbone. Sont visés tant des enjeux énergétiques, de biodiversité, de santé envionnementale que de gouvernance et de financement.

La 4ème Commission s'est notamment attachée à analyser comment lever les freins et optimiser les dispositifs existants afin de mettre en place une véritable transition écologique dans notre région.

L'avis a été voté le 13 octobre 2015 à l'Hôtel du Département du Bas-Rhin.

Président de la commission

Portrait de deckf
M. Frédéric DECK

Derniers travaux

L’avis établit dans un premier temps un état des lieux : la biodiversité fait l’objet d’une indéniable régression en Alsace, tant concernant les milieux que les espèces. En outre, les enjeux écologiques spécifiques à la région et ses vulnérabilités induisent des conflits entre protection de la nature et développement des activités socio-économiques.

La question de la biodiversité ne peut se résoudre qu’aux différentes échelles, d’européenne à communale, impliquant de fait une grande diversité d’acteurs. De nombreux partenaires, socio-économiques ou associatifs, participent à la prise en compte des enjeux multiples de la biodiversité et à l’émergence de mesures concrètes de protection à tous les niveaux. Il est essentiel d’organiser en amont la concertation avec les pouvoirs publics.

Le CÉSER-Alsace insiste sur la nécessité de développer une vision plus transversale des politiques publiques, en insérant notamment un volet biodiversité dans les politiques d’aménagement du territoire. La maîtrise de la consommation d’espace est une priorité, car elle diminue les conflits d’usage.

L’avis propose des actions pour mieux prendre en compte et préserver la biodiversité :

  • Créer un Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire
  • Informer et sensibiliser l’ensemble de la population      
  • Mettre en place des plans de restauration des habitats et des espèces
  • Accentuer les mesures en faveur de la protection des zones humides
  • Accentuer ou instaurer des actions en faveur d’une agriculture respectueuse de la biodiversité
  • Instaurer des actions en faveur de l’apiculture
  • Lutter contre les espèces invasives et privilégier les espèces végétales endogènes.

Il invite également à poursuivre le développement de politiques concertées existantes, notamment, le soutien à la recherche et à l’amélioration des connaissances, la gestion conservatoire des sites et des espèces et l’éducation à l’environnement.

Enfin, il préconise d’améliorer la cohérence des politiques publiques, en répartissant mieux les interventions, en désignant un chef de file et en optimisant les outils et les moyens.

La Commission a travaillé sur une auto-saisine sur le thème des énergies en Alsace, de la production à la consommation. Un CESAgora, dont le contenu a contribué à l'élaboration de l'avis, a été organisé sur le sujet le 25 juin 2012.

"Le Conseil Régional d'Alsace recoupe d’ores et déjà par son action de nombreuses dispositions du « Grenelle de l’environnement » et a d’ailleurs signé une convention avec l’Etat pour son application anticipée en 2009-2012 et la réussite de la transition énergétique de l’Alsace.
Dans ce contexte, l’exécutif régional a saisi l’assemblée socioprofessionnelle afin d’identifier les actions qui gagneraient à être développées ou approfondies. Cette saisine concerne en particulier la performance énergétique des bâtiments, le rôle des collectivités, notamment la Région, dans la mise en oeuvre du « Grenelle », les déclinaisons possibles du principe de réduction de consommation d’espace ou encore le rapport développement durable qui s’imposera à certaines collectivités."

Dans le cadre de la réforme de la Politique Agricole commune de 2013, le président ZELLER a saisi le CÉSER-Alsace pour apprécier les réformes proposées et élaborer des pistes alternatives. Il lui demande notamment « d’analyser les conséquences d’une éventuelle décentralisation de la politique agricole nationale», qui permettrait de mieux répondre aux réalités locales.

Membres

 

 

logo footer

© CESER Alsace - Janvier 2013 - Tous droits réservés. 03 88 15 68 00 - ceser@region-alsace.eu